Archive

Archive for the ‘Paris’ Category

Willy Ronis à La Monnaie

Les organisateurs insistent sur le partenariat « public-privé » de cette exposition coordonnée par Le Jeu de Paume (sic) et la Monnaie de Paris (ibidem). Il semblerait que cela soit l’avenir de la diffusion artistique… depuis longtemps.

Willy Ronis insiste pour rester laconique et sybillin, ne faisant que décrire ce que tout spectateur, comme lui, voit. Pour taire et laisser parler le reste. Comme ces baguettes qu’on ne fait plus si grandes que des enfants.

Publicités
Catégories :Musées, Paris, Photographie

pleins feus

« Dieu sait si les cimetières sont paisibles : il n’en est pas de plus riant qu’une bibliothèque »
(Jean-Paul Sartre : Qu’est-ce que la littérature, Galliamard, Paris, 1948, p. 33)

Le critique, cet artiste raté gardien de cimetière prend sa revanche sur ceux qui se sont donnés la peine de bien mourir, et rien de plus !
La religion prospère sur la résurrection, elle pose donc la perte, le manque qu’elle assouvit.

« Si le grain de blé qui est tombé en terre ne meurt, il reste seul ; mais, s’il meurt, il porte beaucoup de fruit. Celui qui aime sa vie la perdra, et celui qui hait sa vie dans ce monde la conservera pour la vie éternelle. »
Jean 12, 24-25

Il y a si peu de rites, ils suivent tant les rituels. Pour l’enterrement d’un grand poète surréaliste au cimetière Montparnasse, on invite un homme d’église en privé, puis on lit des poèmes, l’Art remplace le rituel – qui lui même remplaçait l’art – , le critique garde le cimetière.

Pierre Albert-Birot (1876-1967) - Autoportrait

Des bénévoles mettent en terre ceux que personne ne réclament, eux qui n’ont apparemment pas compris, honorent ceux qui ont compris que les Services n’honorent que le bonheur des vivants. Pas la ruine visible des familles de Buenos Aires ou du Tchad qui dépensent le nécessaire dans des offices, pas de pièces d’or sur les yeux pour passer le Charon. Ils leur lisent le Notre-Père … de Prévert.

Jacques Prévert – Notre Père

Catégories :Paris, Philosophie, Poésie

Café (philo) des Phares, place Bastille : messe dominicale 11h-13h

Plein !

Jérome Bosch - Le Concert dans l'œuf

Catégories :Paris, Philosophie Étiquettes :

Musées du IXe

Chopin (1810-1849) et Georges Sand (1804-1876) dans le portrait de 1838 peint par Delacroix (1798-1863). Ce portrait sera mutilé pour être vendu et utilisé en couverture de livres biographiques… Tout comme le Berlioz de Courbet (1819-1877)… qui est lui aussi au Musée de la vie romantique dans l’Exposition « Chopin et la note bleue » (sic[k]).

Retrouver et descendre la rue de la Rochefoucauld (1613-1680, le quartier n’est que rues de Lumières) amène au musée symboliste Gustave Moreau (1826-1898), et l’on s’y sent comme l’Ulysse peint dans l’atelier, autour d’oeuvres plus allégoriques les unes que les autres, … heureux qui fit un long voyage, mais surtout, rentra chez lui.

Catégories :Musées, Musique, Paris, Peinture

Lancement du blog Musique & Poésie

Réflexions musicales et poétiques,

Recherche d’une critique créatrice,

Nous tenterons ici d’approfondir des ailleurs. Approfondier, dans la précision donc
« Il n’y a pas de synonymes. Il n’y a que des mots nécessaires, et le bon écrivain les connaît. »
(Jules Renard, Journal, 7 janvier 1894.)