Schumann (1810-1856)

Papillons, op. 2, (1829-1831), introduction et 12 pièces pour piano. Représente un bal masqué inspiré par le roman Flegeljahre de Jean Paul

Schumann annote l’avant-dernier chapitre de sa copie du Flegeljahre de Jean Paul avec des renvois à son Papillon, op. 2
Il fait de la dernière phrase du livre le motto de l’oeuvre musicale : « Enchanted, Walt head the vanishing sounds still speaking from afar : he did not notice his brother vanishing with them. »

 

Schumann – Carnaval, op. 9, 1834-1835 dédiée au violoniste Karol Lipiński, 22 pièces pour piano reliées par un motif récurrent.

la-mi bémol-do-si, (en notation allemande A-S-C-H, mi bémol Es est transcrit en S) ; ou bien la bémol-do-si, (As-C-H) : ville de naissance de Ernestine von Fricke, fiancée de Robert Schumann

Wagner compose en Wesendonck Lieder sur des poème de Mathilde Wesendonck, avec qui il a une affaire : Wagner met de côte pour ans son travail sur le ring pour se consacrer à Tristan

 

Davidsbündlertänze (Dances of the League of David), Op. 6, 1837 (donc postérieur à Carnaval, Op. 9, et les Études symphoniques, Op. 13.)
Les Davidsbündler (Ligue de David) était une société musicale imaginaire créée par
Robert Schumann à l’écrit, pour défendre la musique contemporaine. Ses deux membres principaux étaient Florestan l’extraverti et Eusebius introspectif.
Les pièces de Carnaval représentent des dialogues musicaux entre Eusebius et Florestan, dont les noms suivent la première pièce, puis chacun clôt successivement une pièce, à l’exception de la 16 qui enchaîne immédiatement sur la 17e et des 9e et 18 qui ont pour texte :
« Ici, Florestan s’interrompit et ses lèvres tremblèrent douloureusement »
ou « Superficiellement, Eusebius remarqua ceci : mais à chaque instant une grande béatitude parlait à mes yeux »

en épigraphe :
Alter Spruch: (Old saying:
In all und jeder Zeit In each and every age
Verknüpft sich Lust und Leid: joy and sorrow are mingled:
Bleibt fromm in Lust und seid Remain pious in joy,
Dem Leid mit Mut bereit and be ready for sorrow with courage.)

Schumann supprimera ces textes de la réédition de la partition, ajoutera des répétitions, et des variations, enlèvera « tänze » du titre. La 1ere édition est souvent préférée

Schumann – Kreisleriana, op. 16 (1838)

dédiés à Chopin

Anagramme Kreisleriana>> Klara ! Sei rein !>> Clara ! Sois pure !

1. Extrèmement agité,

2. Très intime et pas trop rapide – Intermezzo I (très vif) – Intermezzo II (plus animé),

3. Très agité,

4. Très lent,

5. Très vif,

6. Très lent,

7. Très rapide,

8. Rapide et comme en jouant.

 

 

Berg – Suite Lyrique pour quatuor à cordes (1925-1926)

mouvement de sonate sans développement (René Leibowitz) opéra latent (Theodor Adorno)

complexes recherches formelles, dans l’esprit du 15e quatuor de Beethoven et du 13e qui lui est postérieur et comprenait la Grande Fugue en finale, thème de Tristan.

esprit du Chant de la terre de Mahler et de la Symphonique lyrique du dédicataire Alexandre von Zemlinsky à qui il emprunte un thème (qui prosodiait « Tu es à moi maintenant ».

mouvements pairs sont de plus en plus lents, les mouvements impairs de plus en plus rapides, et chaque mouvement est relié par un souvenir du mouvement précédent et par la forme cyclique du retour du dernier mouvement au premier.

motif A-B♭-H-F, combine Alban Berg (A. B.) et Hanna Fuchs-Robettin (H. F.) surtout dans le mouvement 3

Berg, suite avec tous les intervalles

 

 

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :